Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



MALADIE DE LYME/LYME DISEASE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MALADIE DE LYME/LYME DISEASE

Message par Admin le Lun 21 Aoû - 22:30

Exprimer pour comprendre, partager, anticiper, avancer...
avatar
Admin
Admin

Messages : 116
Date d'inscription : 15/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

LYME

Message par ESPOIR2018 le Lun 21 Aoû - 23:05

Bonjour, je me lance

Piqûre suspecte il y a 6 semaines environ : Nymphe ou tiques (minuscule).
Depuis beaucoup de symptômes sont présents.


L'apparition d'un furoncle ou pseudo staphylocoque d. sur l'index m'a conduit à la pharmacie puis chez le médecin.

Une prise de sang (inutile d'être à jeun) est réalisée en quelques minutes.
Le résultat est rapide.

Aujourd'hui, les résultats sont tombés.

Je suis positif au test de Western Blot
IgM Lyme Supérieur à 6.

Beaucoup de symptômes listés sur les principaux sites sont rigoureusement énoncés.
Une seconde analyse est en cours par un laboratoire spécialisé.

Il est difficile d'accepter ce diagnostic, et de ne pas s'inquiéter. 

Pleurer, hurler, s'isoler ne changeront rien. La fatalité ? La poisse ?

A cet instant, je décide de partager et de me battre contre quelque chose que l'on ne souhaite même pas à son pire ennemi. 

Les questions fusent de partout, la principale :

La Doxycyline 100 mg sera-elle efficace, à 100 % - ?
A cela s'ajoute : Ginkor 4 gélules/jour
Anti-Oxydant : 4 gélules/jour
Phytosun arom capsules bronches : 4 gélules/jour.
Huile essentielle de lavande fine. Application diluée avec de l'huile d'argan.
Huile essentielle de gaulthérie. Application diluée avec de l'huile d'argan.
Pré bio pro Probiotiques libération retardée; 3 gél./jour au démarrage. Prise hors repas.




Pour ceux qui cherchent des corrélations, je confirme tous les symptômes précités que je viens de trouver sur un site belge, sont bien présents.
Avec un résultat supérieur à 6, je pense avoir les second résultats, il y a probablement d'autres co-infections.


 
SYMPTOMES 

Il s'agit d'une maladie qui dure souvent depuis plus de six mois, parfois depuis de nombreuses années, qui associe beaucoup symptômes associant plusieurs systèmes (articulaire et neurologique) tels que décrits ci-dessous, qui vont et viennent, avec une impression de « quelque chose qui ne va pas », grande fatigue, incapacités physiques et/ou psychiques qui n'existaient nullement auparavant, souvent déclenchés après un traumatisme (accouchement, accident de voiture, opération, perte d'un proche, changement de pays etc).

Il ne s'agit aucunement de vous transformer en hypochondriaque.
Si jamais vous souffrez de cette maladie, vous n'aurez pas non plus tous les symptômes mais vous en trouverez beaucoup.
Le symptôme le plus fréquent est la fatigue, intense, invalidante au point de vous faire perdre votre travail ou du moins vous mettre en sérieuse difficulté. Tous les autres symptômes peuvent survenir à certains moments, partir tout seul et/ou être remplacés par d'autres.
 
Signes généraux

*Gonflement persistant des glandes
*Gorge endolorie
*Fièvre
*Voûte plantaire endolorie, en particulier le matin
*Gain de poids non expliqué
*Perte de poids non expliquée
*Alopécie
*Sueurs nocturnes
*Effets accentués de l’alcool ou moins bonne résistance à l'alcool
*Récurrence des symptômes toutes les 4 semaines
*Sensation d’incapacité.
 
Signes articulaires

*Douleurs articulaires : doigts, orteils, chevilles, poignets, genoux, coudes, hanches, épaules.
*Gonflement des articulations : doigts, orteils, chevilles, poignets, genoux, coudes, hanches, épaules.
*Douleur dorsale non expliquée
*Rigidité des articulations ou du dos
*Grincements et craquements du cou, rigidité, douleur cervicale.
 
Signes musculaires.

*Douleur ou crampes musculaires
*Faiblesse musculaire évidente
*Contraction des muscles du visage ou d'autres muscles
 
Signes neurologiques centraux

*Confusion, difficulté éprouvée à la réflexion, à la concentration, à la lecture, à comprendre un problème contenant de nouvelles informations.
*Difficulté à trouver ses mots, oubli des noms.
*Manque de mémoire, lacunes de la mémoire à court terme
*Désorientation, tendance à se perdre, à se tromper d’endroit
*Lapsus, mauvais choix de mots, erreurs de langage
*Variations d'humeur, irritabilité, dépression, crises de rage incontrôlable
*Anxiété, attaques de panique
*Psychoses (hallucinations, illusions, paranoïa, bipolarité)
*Distraction, esprit « brumeux », incontrôlable besoin de se reposer ou de s’allonger
*Fatigue, traits tirés, baisse de la vitalité
*Insomnie, sommeil irrégulier, réveils anticipés
*Temps de sommeil excessif
*Besoin de faire une sieste pendant la journée
*Augmentation des nausées, vertiges, étourdissements avec perte de l'équilibre, sensation d’ivresse
*Congestion cérébrale
*Trouble de l'attention et de l'humeur
*Troubles de l'apprentissage de l'enfant, syndrome autistique
 
Signes neurologiques périphériques

*Tremblements
*Céphalées
*Sensibilité à la lumière
*Sensibilité au bruit
* Troubles de l'olfaction: odorat trop sensible
*Vision : double, trouble, floue
*Otalgies (douleurs dans les oreilles)
*Audition : bourdonnements, sifflements, diminution de l’audition
*Fourmillements, engourdissements, sensations de brûlures ou de coups de poignards, douleurs aigües, hypersensibilité dermatologique
*Paralysie faciale de Bell
*Douleurs dentaires et sinusiennes inexpliquées
*Ronflements sonnants,
 
Signes uro génitaux

*Douleur dans la zone génitale
*Irrégularité menstruelle non expliquée
*Vessie irritée ou dysfonctionnement de la vessie
*Dysfonctionnement érectile
*Perte de la libido
*Fausses couches à répétition
 
Signes hormonaux

*Production de lait non expliquée
*Douleur dans les seins
*Thyroïdite auto-immune
 
Signes gastro-entérologiques

*Écœurements ou nausées
*Remontées acides, douleur d'estomac
*Constipation
*Diarrhée
*Douleurs abdominales, crampes
 
Signes cardiovasculaires

*Murmure ou prolapsus des valves cardiaques
*Palpitations ou arythmie cardiaque; «blocage de l’influx électrique» sur l’ECG*
*Douleurs pleurales ou cage thoracique endolorie
*Dyspnée*, «manque d’air», toux chronique non expliquée.



TRANSLATE GOOGLE

Piqûre suspecte about 6 weeks ago: Nymph or ticks (tiny).
Since many symptoms are present.


The appearance of a boil or pseudo staphylococcus d. On the index led me to the pharmacy and then to the doctor.

A blood test (no need to be fasting) is performed in a few minutes.
The result is fast.

Today, the results have fallen.

I am positive on the Western Blot test
IgM Lyme Greater than 6.

Many of the symptoms listed on the main sites are rigorously stated.
A second analysis is under way by a specialized laboratory.

It is difficult to accept this diagnosis, and not to worry.

Crying, yelling, isolating themselves will not change anything. Fatality ? Bad luck ?

At that moment, I decide to share and fight against something that one does not even wish for his worst enemy.

Questions arise from everywhere, the main one:

Will Doxycyline 100 mg be effective, 100% -?
To this is added: Ginkor 4 capsules / day
Anti-oxidant: 4 capsules / day
Phytosun arom capsules bronchi: 4 capsules / day.
Essential oil of fine lavender. Application diluted with argan oil.
Essential oil of wintergreen. Application diluted with argan oil.




For those who seek correlations, I confirm all the aforementioned symptoms that I have just found on a Belgian site, are present.











































ESPOIR2018
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Suivi à 4 jours

Message par ESPOIR2 2018 le Mar 22 Aoû - 14:42

Hello
Treatment started off border (travel)-
Doctor's prescription: 2 tablets/days/3 weeks.
More fungicide ointment for staph d.
day 1: take 4 tablets of doxicycline 100 mg/every 6 hours.
day 2: Ditto
3rd day: ditto - back in France.
4th day:
Disappearance of persistent pain, bearable headache, attenuated intra cranial pressure, tingling, numbness of arms, less marked hands, left and right feet less sore. Eardrum, throat, neck, less pronounced hip pain.
Gastric and intestinal function stable.
Timed shiver and sweat.
Less severe fatigue.
More restful sleep.
Weight stabilized.
Next appointment at the doctor within two days.
Clinical verification of confirmation.
I'm hanging and I remain optimistic.

bonjour

Traitement commencé hors frontière (voyage)-
Prescription du médecin: 2 comprimés/jours/3 semaines.
Plus pommade fongicide pour le staphylocoque d.

jour 1: prise de 4 comprimés de doxicycline 100 mg/toutes les 6 heures.
jour 2: idem
3ème jour: idem-retour en France.

4ème jour:
Disparition de douleurs persistantes, maux de tête supportables, pression intra crânienne atténuée, picotements, engourdissement des bras, mains moins marquées, pieds gauches et droits moins douloureux. Tympan, gorge, cou, douleurs à la hanche moins prononcées.
Fonction gastrique et intestinale stables.
Frisson et sueur temporisés.
Ganglions diminués.
Problème raideur dos, poitrine atténués.
Fatigue moins sévère.
Sommeil plus réparateur.
Poids stabilisé.

Prochain rendez-vous chez le médecin dans deux jours.
Vérification clinique de confirmation.

Je suis déterminé et je reste optimiste.

ESPOIR2 2018
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LIENS A VISUALISER CO INFECTIONS LYME

Message par INFOSLYME le Mer 23 Aoû - 16:43

Coordonnés associations Lyme en France : http://francelyme.fr/
Voici le lien pour les informations pré-copiés-collés.

http://www.maladie-lyme-traitements.com/co-infections.html
 
détails -de la page très intéressante ou vous pourrez trouver ces informations.


La maladie de Lyme et ses nombreuses co-infections
Il existe plus d'une dizaine de co-infections 
à la maladie de Lyme
comme la babésiose (une maladie qui donne des symptômes proches de la malaria et qui est transmise par la bactérie Babesia), l’anaplasmose ou ehrlichiose (transmise par les bactéries Anaplasma). Sans compter que d’autres spirochètes ont été découverts récemment comme Borrelia miyamotoi, qui donne des symptômes proches de Lyme. 

Le problème majeur des co-infections









La bactérie « Borrelia Burgdorferi » inoculée par la piqûre de tique, responsable de la maladie de Lyme – ou borréliose de Lyme - peut être accompagnée d’autres virus, bactéries et protozoaires. Au cours d’une même piqûre, outre la maladie de Lyme, d’autres infections peuvent apparaître : on les appelle des co-infections. 

Toute piqûre de tique doit donc faire l’objet de certaines précautions comme : prêter attention aux symptômes qui suivent la piqûre dans la semaine ou le mois qui suit, consulter un médecin en cas de doute et demander éventuellement une analyse de sang, laquelle est la plus adaptée pour la détection de la plupart des co-infections.






 1) La Babésiose
 2) La Tularémie
 3) Les Arboviroses
 4) Les Bartonelloses
 5) Les Rickettsioses
 6) La méningo-encéphalite à tiques
 7) La mycoplasmose
 Cool L’Erhlichiose
 9) L’Anaplasmose
 10) La fièvre Q
 11) STARI
12) Fièvre à tiques du Colorado
13) Encéphalomyélite de Powassan
14)Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses
15) Paralysie à tiques
16) Fièvre récurrente mondiale
 


Copié-collé - origine - index - détails - informations

1) La babésiose






Si vous avez des animaux domestiques, vous la connaissez peut-être plus sous le nom de « piroplasmose » pour laquelle il est indispensable, dans certaines régions, de faire vacciner son animal de compagnie. Cette co-infection se transmet par les œufs de tiques infectées par « Babesia ». Des études montrent que 6 à 7 % des tiques sont concernées (voir sources). Si la babésiose a peu d’incidence chez un individu en bonne santé, il existe un risque réel chez les personnes immunodéprimées qui peut entrainer une hospitalisation d’urgence. On a relevé également des risques de transmission de la babésiose par transfusion sanguine. 





3) Les arbivoroses







 Les Arboviroses, issues de l’Arbovirus, inoculé par la morsure de tiques sont actuellement particulièrement répandues dans certaines régions. On dénombre environ 10 Arboviroses transmissibles par la piqûre de tiques en France.








5) Les Rickettsioses







Les « Rickettsia » sont de minuscules bactéries associées à une tique. Les symptômes de cette co-infection sont notamment : une fièvre élevée, un état grippal sévère, des céphalées, des nausées et des vomissements qui peuvent parfois s’accompagner d’une éruption cutanée. Le diagnostic de la maladie reposera sur des données cliniques et épidémiologiques.











7) La mycoplasme







 La mycoplasmose, ex-hémobartonellose, est une infection à mycoplasmes qui touche principalement les voies respiratoires. Parmi les divers symptômes de cette co-infection, on peut signaler : fièvre, maux de tête, et toux inhabituelle qui doivent amener le patient à consulter. 






9) L'Anaplasmose








 Causée par la bactérie Anaplasma phagocytophilum, cette co-infection fait partie des ehrlichioses. Ses symptômes sont les mêmes que ceux de l’Ehrlichiose, bien que les agents pathogènes soient différents : forte fièvre, troubles musculaires, maux de tête, fatigue, avec parfois anémie ou insuffisance respiratoire. 









2) La Tularémie






 Cette maladie infectieuse est transmise par le bacille aérobie « Francisella tularensis ». Les vecteurs de cette maladie sont les piqûres d’insectes notamment : puces, poux, araignées, tiques. Les symptômes qui doivent alerter après une piqûre sont en particulier : des céphalées, des nausées, une faiblesse générale, de la fièvre et des frissons, des vomissements.














4) Les Bartonelloses







Ces co-infections sont dues à la présence de la bactérie Bartonella. Les principaux symptômes qui doivent alerter sont : une fatigue inhabituelle, des céphalées et de la fièvre. 








6) La méningo-encéphalite







Cette infection virale affecte le système nerveux central. Il se transmet par la piqûre de tique. Il n’existe pas, à ce jour, de traitement spécifique et il faut privilégier la prévention, ce qui commence par une plus forte vigilance entre avril et novembre, période propice à cette co-infection. Les symptômes ressemblent à ceux d’une grippe estivale mais peuvent s’accompagner de complications neurologiques ou psychiques. Lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée, la méningo-encéphalite à tiques peut entraîner des séquelles neurologiques graves. 







8)L'Ehrlichiose







 Cette co-infection, causée par la bactérie Ehrlichia se manifeste par divers symptômes, notamment : forte fièvre, fatigue, problèmes musculaires, céphalées auxquels s’ajoutent parfois des cas d’anémie ou d’insuffisance respiratoire. 







10) La fièvre Q







 Causée par la bactérie « Coxiella Burnetii », la fièvre Q n’est pas systématiquement due à la morsure de tique mais cette dernière peut véhiculer cette bactérie. La fièvre Q se caractérise par divers symptômes, notamment : sudation, frissons, céphalées, myalgies, douleurs au thorax, hépatite, méningite, arthrite et toucher l’appareil respiratoire occasionnant toux inhabituelle et crachats. Pour ces derniers symptômes, le diagnostic se fera au moyen d’une radiographie pulmonaire. Cette infection, non-diagnostiquée et non-traitée peut devenir chronique et occasionner des troubles graves pour le patient. 



11) STARI: Southern Tick Associated Rash Illness









Cette co-infection a été identifiée aux Etats-Unis, essentiellement dans les zones Sud-Est- Centre-Sud. Les symptômes qui ont pu être constatés sont notamment : fièvre, céphalées, raideur de la nuque, et fatigue.





13) Encéphalomyélite de Powassan









L’encéphalomyélite de Powassan est une maladie d'origine virale dite à "tropisme neurologique". Elle est provoquée par un Flavivirus et, comme la maladie de Lyme, transmise par une piqûre de tiques.









15) Paralysie à tiques








La paralysie à tiques est une envenimation provoquée par la morsure d'une tique femelle adulte dans la plupart des cas. Cette pathologie atteint surtout les animaux. Cependant, l'homme est toutefois occasionnellement touché. Les symptômes incluent une paralysie ascendante motrice symétrique, pouvant entraîner la mort si la tique n'est pas enlevée.



12) Fièvre à tiques du Colorado









Cette infection est une infection virale aiguë qui est induite par la piqûre d'une tique des bois infectée portant le nom de "Dermacentor andersoni". Le gros des infections est rapporté entre mai et juin aux Etats-Unis.





14) Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses









La fièvre pourprée des montagnes rocheuses est due à une bactérie appelée Rickettsia rickettsie. Elle est transmise par la morsure de tiques d'espèces différentes. Certains facteurs environnementaux ou relatifs au mode de vie vont entraîner une apparition de fièvre pourprée plus ou moins grave.







16) Fièvre récurrente mondiale






La fièvre récurrente est une infection transmise par plusieurs agents vectoriels infectieux, poux et tiques notamment. Elle est caractérisée par des épisodes répétés de fièvre et il en existe deux formes principales.







Conclusion sur les co-infections - copié collé (voir liens transmis en P.J.)

 Si l’on parle aujourd’hui de plus en plus de la maladie de Lyme, il est plus rare d’entendre parler de ses co-infections qui sont pourtant non-négligeables si l’on en croit les maladies chroniques qui peuvent en résulter ou les aggravations possible de certaines infections comme la méningo-encéphalite à tiques. 

L’attention doit donc être attirée, non seulement pour les personnes en bonne santé, mais surtout pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli chez lesquelles le risque de gravité peut aller jusqu’au décès. Dès lors que certaines co-infections sont difficilement détectables et ont des symptômes qui n’attirent pas forcément l’attention du patient s’il n’a pas constaté une piqûre de tique de visu, il est important de privilégier la prévention par des gestes simples : éviter les lieux boisés, les campagnes « hors sentiers », le contact avec certains animaux (animaux sauvages ou d’élevage) à certaines périodes de l’année où les tiques sont particulièrement actifs, faire vacciner et protéger ses animaux domestiques, porter des vêtements couvrant lors de sorties en pleine nature. 

Il est également important, si vous trouvez une tique sur vous, d’observer ce qu’il se passe dans la semaine ou le mois qui suit et, dans le doute, de consulter votre médecin pour effectuer un diagnostic. Grâce aux données cliniques et épidémiologiques, il est possible de dépister une maladie de Lyme ou une co-infection suffisamment tôt afin d’éviter leur installation dans l’organisme tout entier.


..

INFOSLYME
Invité


Revenir en haut Aller en bas

conséquences

Message par CHIARI-LYME le Mer 23 Aoû - 17:24

ola,

quels sont les risques pour une personne affectée du syndrome ou maladie de chiari ?

CHIARI-LYME
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Précautions-préventions-traitements contre piqûre de tiques : affect. Lyme

Message par LYME2017 le Lun 4 Sep - 13:31

bonjour, je vous poste ce que j'ai trouvé pour se protéger

Comment éviter les piqûres de tiques et prévenir la Maladie de Lyme ?



La tique, qui vit dans les champs, les herbes hautes des forêts, les parcs urbains ou les gazons, est dangereuse, surtout entre avril et novembre. En cas de piqûre, elle peut transmettre la bactérie borréliose et provoquer la maladie de Lyme, pathologie chronique très handicapante, dont on parle de plus en plus car elle est souvent sous-diagnostiquée. Voici les principaux conseils pour éviter les piqûres de tiques durant les sorties en pleine nature.

Appliquez des répulsifs

Pour se protéger, il est conseillé d’appliquer des répulsifs contre les insectes sur la peau ou sur les vêtements, en respectant les contre-indications.

Privilégiez les habits longs qui couvrent la peau

Lorsque vous prévoyez des sorties en plein nature (balade, pique-nique, randonnée), assurez-vous de porter des vêtements longs et moulants, qui couvrent les bras et les jambes, n’hésitez pas à rentrer le pantalon dans les chaussettes. Il vaut mieux rester sur les chemins et ne pas marcher dans les herbes hautes. Il faut être vigilant durant les fêtes champêtres où les personnes, notamment les jeunes enfants, sont exposés à des risques de piqûres, pendant les siestes allongées par exemple.

Examinez votre peau minutieusement

Après les promenades en forêt, veillez à inspecter méticuleusement votre peau en examinant les parties du corps cachées (aisselles, plis, cuir chevelu, nombril), où la bête aime bien se loger.

Utilisez un tire-tiques pour retirer les tiques

Les tire-tiques, en vente en pharmacie, servent à retirer la tique complétement. L’instrument retire la tique en la tournant (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) et permet d’éviter de laisser un bout de l’animal dans le corps. Appliquer de l’alcool est à éviter à tout prix, car cela augmente les risques d’infection liée à la bactérie transportée par les tiques, la borréliose.

Attention à l’apparition de l’érythème migrant

Quelques jours après la piqûre, apparaît une trace (indolore) sur la peau, appelée « érythème migrant ». Elle ressemble à un anneau circulaire blanc au centre. Il s’agit de la première étape de la maladie de Lyme (grande fatigue, fièvre, maux de tête, courbatures), qui se traite par la prise d’antibiotiques (durant 3 semaines généralement) et se soigne si la maladie est diagnostiquée à temps.
Chaque année en France, 30.000 personnes seraient atteintes par la maladie de Lyme. En janvier 2017, le ministère de la Santé a annoncé qu’un nouveau protocole de prise en charge de la maladie sera introduit en juillet 2017.

Voici le lien pour en savoir plus.
http://www.grands-meres.net/eviter-piqures-de-tiques/#BvZS5HWAAzhckSjO.99

LYME2017
Invité


Revenir en haut Aller en bas

multiplications des symptômes chiari lyme.

Message par chiaryLyme1 le Lun 4 Sep - 14:05

bonjour
pour tenter de répondre à
conséquences
 par CHIARI-LYME le Mer 23 Aoû - 17:24


ola,

quels sont les risques pour une personne affectée du syndrome ou maladie de chiari ?

je me permettrai d'écrire que c'est une situation très difficile à gérer.
La personne affectée de Chiari, ex type 1, a déjà des symptômes neurologiques, des difficultés inhérentes à la pathologie.

La piqûre et l'infection par un tique de différentes bactéries ou Borréliose accentuent, la symptomatologie.

Un traitement rapide, approprié sous une stricte surveillance médicale s'impose.


Des protocoles pour Lyme sont en cours ou ont été publiés en 07 2017.

chiaryLyme1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lyme2017

Message par AMI2017 le Lun 2 Oct - 7:29

Bonjour, après deux mois de traitements. Je ne ressens plus 96 % des symptômes apparus tout au long des 4 à 6 semaines après la piqûre du tique/nymphe. Le traitement est donc rassurant. L'espoir demeure que les bacilles ne se soient pas retranchées momentanément pour revenir plus tard.
J'ai bien suivi la prescription et les conseils du médecin : soit au minimum 21 jours de prise d'anti bactéries.

AMI2017
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MALADIE DE LYME/LYME DISEASE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum