A.M.I.S. des M.O.M


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

A.M.I.S. des M.O.M
A.M.I.S. des M.O.M
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Dim 22 Mar - 11:12

la cloroquine ?
Contestée et adulée.

Liens recommandés pour y voir plus clair :

https://www.dailymotion.com/video/x7swwhx

https://amis-d-mom.forums-actifs.com/t212-cloroquine-c-est-quoi-efficacite-contre-le-coronavirus-confinement


LA CINCHONA origine du cloroquine  
https://youtu.be/Nam5GQdQOj0    


extrait : Analyse et historique très détaillée sur  https://fr.wikipedia.org/wiki/Chloroquine

"Essais  d'utilisation de la chloroquine comme antiviral.



Depuis la fin des années 1960[82], la chloroquine - testée pure ou sous forme de sels, ou d'hydroxychloroquine - a souvent eu in vitro des effets très prometteurs pour la lutte contre des maladies virales aiguës. 

Mais in vivo, ces effets ne se confirment pas ou ils semblent modestes, voire sont contre-productifs chez l’Homme. 

[th]Virus testés[/th][th]Résultats publiés [/th]
VIH/SIDA
Des tests, des expérimentations animales et des études cliniques ont concerné les effets de la chloroquine sur ce virus, dans les années 1990. Ils étaient non-concluants ; la chloroquine s'est même montrée in vitro capable de considérablement aggraver l'infection des astrocytes et d'autres cellules non-CD4 par le VIH-1. Il n'y a eu aucune suite thérapeutique[83].
Virus grippal
Malgré des espoirs apportés par des tests in vitro, le médicament se montre en 2007 sans effet chez le furet expérimentalement infecté par le virus de l'influenza[84]. En 2011 il n'a pas empêché l'infection lors d'un essai clinique randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo[85] ;
Il s'est ensuite (2013) montré efficace contre le virus H5N1 de la grippe aviaire, mais uniquement dans le modèle animal[86].
Chikungunya
(alphavirus)
En 2003 des modèles précliniques évaluent la chloroquine comme médicament anti-Chikungunya[87] ; In vitro elle a des effets prometteurs[88],[89], mais au contraire, in vivo chez plusieurs espèces animales testée en laboratoire, elle augmente la réplication des alphavirus[90],[91],[92].
Dans un modèle primitif non-humain d'infection à CHIKV, non seulement la chloroquine a favorisé le virus, mais elle a aussi exacerbé la fièvre aiguë et retardé la réponse immunitaire cellulaire, conduisant à une clairance virale incomplète[91]. Durant l'Épidémie de chikungunya à La Réunion (2006) un essai clinique (chloroquine par voie orale) n’a pas amélioré l'évolution de la maladie aiguë[93] et un bilan au 300e jour après la maladie a révélé des séquelles articulaires (arthralgies chroniques) plus fréquentes chez les malades traités à la chloroquine que dans le groupe-témoin[91].
Virus de l'hépatite C
En 2016, chez des patients en sitation d'infection chronique, la chloroquine a amélioré les effets précoces d'un traitement par interféron pégylé associé à la ribavirine[94].
Dans un essai-pilote (de petite taille), des malades ne répondant pas à d'autres traitements ont vu leur charge virale réduite par la chloroquine, mais transitoirement[95]. Ceci n'a pas suffit à faire inscrire ce médicament dans les protocoles thérapeutiques normalisés concernant l'hépatite C[96].
Dengue
Au Vietnam, un essai contrôlé randomisé conclut en 2010 à une absence d'effet sur les patients infectés[97].
Virus Zika
En 2017, sa multiplication est inhibée par la chloroquine, mais toujours in vitro[98].
Entérovirus
En 2018, un essai sur le virus EV-A71 montre une inhibition, mais in vitro[99].
Virus Ebola
Des essais publiés en 2015 montrent que la chloroquine est active in vitro, mais sans effet chez la souris infectée[100],[101].
Coronavirus
En 2004, en Belgique, on observe que la chloroquine freine la réplication du virus du SRAS, in vitro (en culture de cellules).
En 2005 dans les universités de l'Utah et de Hong Kong, on étudie les effets de dérivés de la chloroquine, mais cette fois chez des souris infectées par le SRAS. Seul un effet anti-inflammatoire est constaté ; les auteurs recommandent néanmoins d'utiliser la chloroquine combinée à des antiviraux empêchant une réplication du virus)[102] ;
en 2009, chez la souris, la chloroquine freine le développement du coronavirus humain OC43[103] ; l'équipe belge fait aussi savoir que contre ce cousin du SRAS (OC43), l'ajout de chloroquine au lait maternel de souris empêche la maladie de se déclarer chez le souriceau[102] ;
- fin janvier 2020, suite à un essai clinique multicentrique (une centaine de malades répartis dans une dizaine d'hôpitaux chinois) portant sur la chloroquine et deux autres candidats-médicaments (Remdésivir et Lopinavir/Ritonavir), trois pharmacologues chinois de Qingdao[104] concluent dans la revue BioScience Trends à « d'assez bons effets inhibiteurs » sur le SARS-CoV-2, avec pour le phosphate de chloroquine, une « efficacité apparente et une innocuité acceptable » contre la pneumonie associée au Covid-19[105],[106]. Selon eux, le phosphate de chloroquine a permis - par rapport à un groupe-témoin - des pneumonies moins exacerbées, une imagerie pulmonaire améliorée, et des guérisons plus rapides « avec des effets secondaires acceptables »[107]. Ils recommandent d'inclure cette molécule dans les prochaines lignes directrices chinoises pour la prévention, le diagnostic et le traitement de la maladie[105]. Les trois auteurs n'avaient alors cependant pas publié leurs indicateurs de résultats, ni les protocoles cliniques des hôpitaux impliqués, ni les modèles de groupes de contrôle (y avait-il un ou plusieurs antiviraux associés, ou d'autres sels de chloroquine (sulfate par exemple) et/ou de l'hydroxychloroquine, un placebo, etc. ; ce bénéfice dépendait-il de la classe d'âge, de la présentation clinique, du stade de la maladie ou de la présence/absence de co-infections, etc.).
- En février 2020, selon des experts virologues et pharmacologues de Wuhan (dans Cell Research), la chloroquine et le Remdésivir sont — in vitro (en culture de cellule) — individuellement « très efficaces » pour inhiber la réplication du coronavirus (alors que 5 autres médicaments testés ne l'ont pas été)[108],[102] ; Remarque : la chloroquinine a inhibé le développement du SARS-CoV-2 in vitro, mais sur une culture cellulaire de cellules Vero (une lignée de cellules cancéreuses, qui ne sont pas semblables aux cellules cibles du virus dans l’organisme)[109].
La chloroquine élèverait le pH des lysosomes des cellules ciblées par le virus, ce qui interfèrerait avec les tentatives du virus d’acidifier ces lysosomes ; or cette acidification semble nécessaire à la formation des autophagosomes (que les cellules utilisent pour se suicider ou s'auto-digérer en cas de stress cellulaire grave ; mécanisme que le virus utilise pour entrer et sortir de la cellule qu’il infecte)[102]. Mi-mars, ceci avait déjà motivé 16 essais cliniques en Chine[110],[96].
À ce moment en France, des virologues, spécialistes des virus émergents à l'IRD/INSERM[111] tels que Franck Touret et Xavier de Lamballerie, exhortent leurs collègues chinois à publier dès que possible (après relecture par des pairs) ces résultats avec le plus de précision possible pour, le cas échéant, pouvoir améliorer les protocoles de soins[96]. Ils invitent aussi à analyser ces résultats en tenant compte de l'« effet potentiellement néfaste du médicament observé lors de précédentes tentatives de traitement de maladies virales aiguës »[96].
- En France, un essai clinique d'utilisation d'hydroxychloroquine conduit en mars à l'IHU de Marseille par l'équipe du professeur Raoult, fervent défenseur de l'étude chinoise sur le sujet, a donné des résultats prometteurs, surtout pour l'association azithromycine-hydroxychloroquine, « significativement plus efficace pour l'élimination du virus »[112]. Cette étude, non randomisée, a porté sur un petit nombre (24) de malades âgées de plus de 12 ans, sans allergie ni contre-indication connues pour ce la chloroquine. Ses premiers résultats (de court terme) sont prometteurs même après élimination d'un patient décédé et de cinq autres sortis de la cohorte pour cause de passage en soins intensifs, rejet du traitement ou autres raisons[113],[114].
État de l'art mi-mars 2020 concernant la maladie à coronavirus 2019 : en 2020, la pandémie a relancé l’intérêt pour cette molécule (sous forme d'hydroxychloroquine ou de phosphate de chloroquine notamment) en tant qu'antiviral potentiel[112],[105]. La mesure de l'efficacité de la chloroquine contre le virus SARS-CoV-2 est cependant encore discutée[115],[116]. En effet, la molécule semble efficace - in vitro - contre divers virus, dont le SARS-CoV-2 ; mais, comme le montre le tableau ci-dessus, depuis un demi-siècle et pour une dizaine de virus zoologiques et susceptibles de devenir pandémiques testés, l'efficacité in vitro était perdue in vivo chez l'animal ou l'homme.
Deux essais réalisés début 2020 en Chine et en France sont porteurs d'espoirs. Le 20 février, des autorités scientifiques et sanitaires du Guandong[117], ont conclu que la chloroquine « améliore le taux de réussite du traitement et raccourcit la durée de l'hospitalisation » ; elles le recommandent pour les cas légers, modérés ou graves de Covid-19 avec pneumonie[118]. Mais mi-mars 2020, l'essai clinique chinois n'a pas livré ses données, empêchant un examen par les pairs de ses résultats et une évaluation indépendante des avantages/inconvénients du traitement[119] ; et l'essai fait à Marseille ne porte encore que sur un petit nombre de malades (24).
- La chloroquine semble la plus efficace quand elle est prise tôt (comme le Tamiflu dans le cas de la grippe) ou associée à un autre médicament. La mesure de son efficacité, si prescrite après la déclaration de la pneumonie, n'est pas encore clairement établie[102]. De plus, aux doses prescrites, ce médicament peut avoir des effets secondaires problématiques, faisant qu'il n'avait pas jusqu’ici été utilisé en pratique clinique contre les virus.
Il ne figure donc pas (ou pas encore) parmi les traitements prioritaires recommandés par l’OMS, ni parmi les antiviraux testés dans le premier essai clinique national français[120].


Usage contre les cancers

En 2006, Savarino et ses collègues montrent que la chloroquine a des propriétés de radiosensibilisant et de chimiosensibilisant, qui pourraient être mises à profit pour améliorer le taux de survie lors du traitement d'un cancer, glioblastome (par radiothérapie et chimiothérapie) chez l’homme. En combinaison d'autres anticancéreux, des études préliminaires ont montré une utilisation prometteuse de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine. La chloroquine est principalement utilisée comme inhibiteur de l'autophagie, c'est-à-dire le blocage de processus comme la dégradation intracellulaire des organites[121],[122],[123],[124]. "


Dernière édition par Admin le Mer 25 Mar - 10:04, édité 8 fois
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Dim 22 Mar - 11:18

à suivre



"À l'institut hospitalo-universitaire de Marseille, une étude clinique a été lancée sur 24 patients atteints du coronavirus pour tester les effets du Plaquenil, un médicament prescrit pour les maladies auto-immunes. Associé à un antibiotique, ce médicament ferait baisser la charge virale des patients. Le laboratoire Sanofi se dit prêt à en offrir plusieurs millions de doses.

La chloroquine est un antipaludique utilisé depuis plusieurs décennies et commercialisé notamment sous le nom de Nivaquine ou Plaquenil. Après de premiers essais prometteurs, le laboratoire Sanofi vient d'annoncer qu'il était prêt à offrir plusieurs millions de doses de son médicament anti-paludique Plaquenil, une molécule d'hydroxychloroquine, pour faire potentiellement baisser la charge virale de 300 000 malades atteints du coronavirus. L'hydroxychloroquine pourrait-il vraiment être le "remède miracle" espéré pour soigner le coronavirus ? C'est du moins ce que laisse penser Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille, comme l'explique l'Express."...
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Dim 22 Mar - 11:58

TRADUCTIONS A AMELIORER ET A DIFFUSER - La solidarité c'est l'union de toutes les compétences, de tous les combattants pour une même cause.
Vaincre et vivre.

https://www.facebook.com/AMISDMOM?__cft__[0]=AZVbGaJNSfIiz1-hHJ4bTceTjg_jcaZACV_EvgJ8Kg_f1eADYCbAF9CV1MkO1E-wb_rHYLDbo-OjZkU1NporIrAB8iOByMMBorkFbBLdf-yE0bTXr0Hv01Ig95XMnQGrzG8&__tn__=-UC%2CP-R
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Dim 22 Mar - 12:58

Рlаquеnil еst lе médiсаmеnt аnti-inflаmmаtоirе, utilisé роur lа thérареutiquе symрtоmаtiquе dе l’аrthritе еt dе quеlquеs d’аutrеs tyреs dеs mаlаdiеs аutо-immunеs (y соmрris lе luрus érythémаtеuх disсоïdе еt lе luрus érythémаtеuх subаigu). Рlаquеnil роssèdе d’unе асtivité аnti-inflаmmаtоirе hаutе еt d’un еffеt immunоsuррrеssеur imроrtаnt. Lе рlus sоuvеnt Рlаquеnil еst рrеsсrit аuх аdultеs роur lа diminutiоn dе lа dоulеur, dе l’œdèmе еt dе lа rаidеur аrtiсulаirе еn саs dе l’аrthritе rhumаtоïdе. Реndаnt l’арраritiоn dеs рrеmiеrs symрtômеs dе l’аrthritе оn реut соnsеillеr аu раtiеnt d’initiеr immédiаtеmеnt lа thérарiе аnti-inflаmmаtоirе. Lа соmраgniе рhаrmасеutiquе Sаnоfi еst fоurnissеur frаnçаis dе Рlаquеnil. Lеs соnsоmmаtеurs frаnçаis dеs аnti-inflаmmаtоirеs оnt unе роssibilité d’асhеtеr lеs рilulеs Рlаquеnil, соntеnаnt 200 mg du рrinсiре асtif Нydrохyсhlоrоquinе. Unе bоnnе tоlérаnсе dе Рlаquеnil реrmеt dе рrеsсrirе се médiсаmеnt роur lе trаitеmеnt symрtоmаtiquе dе lа роlyаrthritе rhumаtоïdе сhеz lеs еnfаnts âgés dе рlus dе 6 аns. Si vоus еnvisаgеz d’асhеtеr Рlаquеnil еn lignе sаns оrdоnnаnсе, vоus роuvеz rесеvоir lе résumé dеs саrасtéristiquеs du рrоduit раr соurriеl еt, à sоuhаit, роsеr vоs quеstiоns аu рhаrmасiеn. L’аvаntаgе dе l’асhаt dе Рlаquеnil еn lignе соnsistе еn се quе lеs рhаrmасiеs еn lignе оffrеnt unе роssibilité d’асhеtеr lеs рrоduits dе trаitеmеnt dе l’аrthritе аuх рriх bаs. Dоnс lеs раtiеnts, qui оnt déсidé d’асhеtеr Рlаquеnil dаns unе рhаrmасiе еn lignе, éсоnоmisеnt nоn sеulеmеnt lеur tеmрs, mаis аussi lеur аrgеnt. Il nе fаut раs négligеr quе dаns lеs рhаrmасiеs еn lignе оn реut асhеtеr lеs génériquеs dе Рlаquеnil, аyаnt lе mêmе еffеt аnti-inflаmmаtоirе еt immunоsuррrеssеur quе Рlаquеnil, mаis соûtаnt mоins сhеr. Еn Frаnсе еt dаns сеrtаins аutrеs раys lеs génériquеs à bоn mаrсhé dе Рlаquеnil sоnt соmmеrсiаlisés sоus lеs dénоminаtiоns соmmеrсiаlеs: Ахеmаl, Dоlquinе, Нсqs, Нqtоr, Нydrосаd, Мсqs, ОХСQ, Quеnsyl, Quinерrох, Rutоr, Winflаm, Zhquinе, Zy Q, Rесоnil, Rеquin. Si vоus vоulеz rеmрlасеr Рlаquеnil раr un génériquе mоins сhеr dе Рlаquеnil, оbligаtоirеmеnt fаitеs аttеntiоn à lа роsоlоgiе du рrinсiре асtif Нydrохyсhlоrоquinе dаns unе рilulе оu unе сарsulе. Еn quаlité d’аltеrnаtivе dе Рlаquеnil il еst соnsеillé dе сhоisir sеulеmеnt lеs сарsulеs еt lеs рilulеs, соntеnаnt 200 mg dе lа substаnсе асtivе Нydrохyсhlоrоquinе. Il еst à nоtеr quе dаns сеrtаins раys Рlаquеnil еst аррrоuvé nоn sеulеmеnt роur lе trаitеmеnt dе l’аrthritе, mаis аussi еn quаlité du рrоduit dе trаitеmеnt dе раludismе. Lа dоsе mахimаlе quоtidiеnnе dе Рlаquеnil роur lе trаitеmеnt dеs mаlаdiеs аutо-immunеs fаit 800 mg раr jоur. Lа dоsе stаndаrd dе Рlаquеnil роur lа thérареutiquе suррrеssеusе dе раludismе fаit 400 mg раr jоur. Аvаnt d’асhеtеr Рlаquеnil оu d’аutrеs рrоduits роur lе trаitеmеnt du раludismе оu dе l’аrthritе еn lignе, vоus rесеvrеz l’infоrmаtiоn sur Рlаquеnil оu sur un аutrе рrоduit néсеssаirе раr е-mаil оu раr соurriеl.
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Lun 23 Mar - 19:41

Chloroquine: le Haut conseil de santé publique recommande de ne pas l'utiliser, sauf pour des formes graves



CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? BB11B3vQ



Coronavirus/Chloroquine : les recommandations des autorités sanitaire



  • quand la loi légifère 

  • Le Figaro   https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/chloroquine-le-haut-conseil-de-santé-publique-recommande-de-ne-pas-lutiliser-sauf-pour-des-formes-graves/ar-BB11BbeZ?ocid=spartandhp




"Le Haut conseil de santé publique recommande de ne pas utiliser l'antipaludique chloroquine, sauf pour des formes graves et sous surveillance médicale stricte, a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran lundi soir lors d'un point presse.

De très nombreuses personnes se sont pressées lundi à Marseille, pour se faire tester par les équipes du professeur Didier Raoult préconisant ce traitement à la chloroquine après des essais positifs, selon son équipe qui a publié ses résultats portant sur 24 patients.

La chloroquine un antipaludique (ou antipaludéen) bon marché et utilisé depuis plusieurs décennies contre le paludisme, un parasite véhiculé par le moustique. Elle est connue sous plusieurs noms commerciaux, selon les pays et les laboratoires qui les fabriquent: Nivaquine ou Resochin par exemple. Il existe un dérivé, l'hydroxychloroquine, mieux toléré, connu en France sous le nom de Plaquénil, pour les maladies articulaires d'origine inflammatoire, telles que la polyarthrite rhumatoïde. "
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mar 24 Mar - 17:36

Sherlock Holmès - dirait que ces éléments nécessitent une enquête de fonds.
Les associations collectives nous font état de quelques éléments.

Sans préjuger, chacun pourra mener ses recherches et se faire sa propre opinion.
Le libre arbitre est de rigueur.
Donc voici le message :

« Reprenons les faits, rien que les faits :

- le mari d’Agnès Buzyn, Monsieur Lévy, a participé à l’inauguration du laboratoire P4 à Wuhan d’où le virus est sorti
- avant cela, le même mari d’Agnès Buzyn s’est faché avec Didier Raoult, en refusant les labels de l’INSERM au centre de recherche mondialement réputé(IHU) dirigé par le professeur Didier Raoult
- le professeur Didier Raoult montre que le classique médicament de la Chloroquine soigne 90% des cas de coronavirus s’ils sont dépistés assez tôt, il s’oppose au confinement généralisé des porteurs sains qu’il juge digne du Moyen-Âge (et encore...) ; il prône un dépistage généralisé, et un traitement rapide avec la Chloroquine, et avec confinement des seuls malades
- la Chloroquine coûte 10 centimes le comprimé ; il est sûr que les laboratoires qui financent l’INSERM souhaitent des solutions bien plus coûteuses...
- en Octobre 2019, Monsieur Lévy, président de l’INSERM et mari du ministre, a révoqué le statut de « fondation » des IHU, pour reprendre le contrôle sur leurs recherches - le Professeur Raoult dirige l’IHU de Marseille, et est visé personnellement par cette directive
- le 13 janvier 2020, alors que l’épidémie se répand en Chine, Agnès Buzyn classe la Chloroquine (le fameux remède) dans les substances vénéneuses (disponibles seulement sur ordonnance) alors que cela fait 50 ans qu’elle est en vente libre...
- il y a quelques semaines, Agnès Buzyn a dit avoir su que ce serait une hécatombe, et qu’il n’y avait pas de remède...
- le gouvernement de Macron ordonne un confinement généralisé de la population, il ne parle pas de Chloroquine !
- il refuse le dépistage de masse, pourtant pratiqué allègrement en Corée du Sud et en Allemagne, avec succès...
- il refuse de fermer les frontières avec les pays contaminés
- le journal Le Monde et l’Agence d’État de la Santé qualifient les recherches du professeur Raoult de « fake news » avant de se rétracter
- le Professeur François Perrone révèle il y a quelques jours sur LCI que le stock de Chloroquine de la pharmacie centrale française, a été pillé !
- ailleurs dans le monde : la semaine dernière, suite à un tweet d’Elon Musk, en 48 heures Donald Trump met à disposition de tous les américains de la Chloroquine !
- le Maroc achète les stocks de Chloroquine de SANOFI à Casablanca
- le Pakistan va accroître sa production de la Chloroquine à destination de la Chine
- la Suisse exclut elle aussi le confinement généralisé de la population, pratique un large dépistage et un traitement rapide, et accuse la France de faire de la politique-spectacle
- la société TEVA en Israël annonce qu’elle va livrer gratuitement plus de 10 millions de doses de Chloroquine aux U.S.A.
- Estrosi, soigné lui-même à la Chloroquine, sans réponse du gouvernement, a appelé directement SANOFI pour qu’ils livrent la Chloroquine aux hôpitaux de Nice
- sur la forte insistance du professeur Raoult, un test à grande échelle de la Chloroquine a commencé finalement en France, sous la direction de l’INSERM (!), qui veut « refaire les expérimentations dans d’autres centres médicaux indépendants », ce qui prendra 6 semaines de plus au bas mot...
Presqu’aucun media n’en parle !

Vous pouvez vérifier ces dires : tout est vrai !
Le pouvoir Macron-Philippe et consorts, incapable et menteur, portera l’entière responsabilité d’une catastrophe économique, sans avoir jugulé pour autant une éventuelle catastrophe sanitaire !!! »
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mar 24 Mar - 19:38

24/03/2020    12h34 : "Il faut produire de la chloroquine en masse", selon le Dr Juvin
Interrogé lundi matin sur France Inter, le docteur Philippe Juvin a réagi à la question qui entoure la chloroquine, un traitement efficace selon le professeur marseillais Didier Raoult.
"Il faut qu'on produise dès maintenant et très massivement ce produit parce que si on a la confirmation que l'on peut le donner à un maximum de gens (...), il va falloir qu'on ait beaucoup de stock", affirmé le chef du service des urgences à l'hôpital Georges Pompidou à Paris.

Des tests cliniques sur 3 200 patients dont 800 en France ont été lancés. Les Chinois qui avaient également réalisé des test cliniques ont affirmé, il y a un mois, que le traitement était "visiblement efficace et d'une sécurité satisfaisante".
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mer 25 Mar - 8:48

Ne tombez pas dans le complotisme - restez confiants et faites vous VOTRE PROPRE OPINION. La diffusion de tel message n'est pas anodin, elle visent le désordre, la confusion, la panique. Elle alimente la peur, la haine, "le chacun pour soi".....


AUTRES IDEES - c'est justement en envoyant de faux messages de ce genre que l'on revient à alimenter l'antisémitisme, la haine, la peur. 

vu sur différents profils, ]le 19 mars à 07:03





Voilà expliqué la 3 ème guerre mondiale
Coronavirus, qu'est-ce qu'il y a derrière..
Qu ' y a-t-il derrière le virus qui fait peur au monde entier ?
Amérique, Chine, Italie, France, Allemagne, UE, Iran, Russie et Israël : quel est le tresser géopolitique des acteurs en jeu ?
Il y a beaucoup d'ombres derrière ce qui se passe.
Il y a un virus qui part de Wuhan, en Chine, et qui se répand partout dans le monde.

Ils disent qu'elle est génétiquement très similaire au virus du Sars, la grippe aviaire, mais qu'elle est plus forte et qu'elle a certaines particularités du VIH ; qu'il affecte les voies respiratoires, survit dans l'air pendant 30 minutes et sur les surfaces même pendant 9 jours (recherche allemande).

Les symptômes sont semblables à la grippe : fièvre, toux sèche, maux de gorge et difficultés respiratoires comme la fatigue.

La période d'incubation est de 2 semaines. Pendant cette période, on est asymptomatique mais contagieux.

On nous a dit que le virus est né des chauves-souris et des serpents, qu'il a ensuite changé en devenant transmissible à l'homme. Mais on nous dit que le virus n'attaque pas les animaux de compagnie ; comment est-ce possible ?

On nous a dit que le virus n'était qu'une forte grippe et qu'à cause du virus, ils meurent "seulement" les personnes âgées ou qu'ils avaient déjà des problèmes antérieurs. Cependant, nous voyons que le médecin chinois qui a découvert le coronavirus est mort d'une contagion, n'avait pas de maladies antérieures et avait 34 ans ; pourquoi est-il le seul jeune homme mort de coronavirus ?

Oms dit que ça va prendre environ un an et demi pour trouver le vaccin. Mais ensuite nous voyons qu'au milieu de l'urgence sanitaire en Europe, alors que tous les États effectuent des interdictions et des limitations en fermant les transports et les frontières, l'Amérique envoie en Europe 30.000 soldats plus au moins autant d'équipements militaires (malgré que Trump lui-même avait fermé les routes aériennes de l'Europe pendant 30 jours). À quoi servent ces militaires ?

La version officielle est la formation "Defender Europe 2020"; mais pourquoi une formation serait-elle si importante pour mettre les soldats en danger ? Et à quel danger d'attaque l'Europe serait-elle soumise si l'opération, en traduisant, s'appelle "défenseur de l' Europe 2020"?

Pourquoi l'Allemagne pointe-t-elle autant du doigt sur l'Italie en disant qu'elle n'a pas vérifié comme elle devait, si la première contagion en Europe est partie de Bavière

Pourquoi nous font-ils passer comme les untori du monde et la présidente de la BCE Christine Lagarde fait des déclarations scandaleuses et criminelles au moment où l'Italie est en pleine urgence ?

Pourquoi la France et l'Allemagne interdisent-elles l'exportation de masques vers l'Italie, qui avait demandé de l'aide ?

Les acteurs géopolitiques et leurs rôles

Nous avons essayé d'analyser les points de vue de plus expérimentés : du célèbre philosophe et auteur Diego Fusaro, au journaliste et géographe Manlio Dinucci, ancien directeur exécutif pour l'Italie de l'International Physicians for the Prevention of Nuclear War (association gagnante du Nobel de la paix en 1985), en passant par le journaliste de géopolitique César Sacchetti et les porte-parole de "La Boîte de Pandore".

En résumé leurs points de vue, nous pourrions dire que le virus semble avoir une intelligence remarquable : il a frappé la Chine au meilleur moment de son économie, alors qu'il se présentait à être la première puissance mondiale et proposait le yuan (la monnaie nationale chinoise) comme monnaie de référence mondiale à la place du dollar américain.

En outre, la Chine, le plus grand exportateur du monde achète une grande partie du pétrole d'Iran (actuellement l'un des pays les plus touchés par le coronavirus). L ' Amérique n'aime absolument pas cela qui, sous prétexte des accords nucléaires, voulait déclarer la guerre contre l'Iran. Cela a ensuite conduit à la mort de soleimani et la réponse iranienne.

Celui qui s'est engagé ouvertement de la part de l'Amérique était Israël.

Il arrive ensuite, entre-temps, que l'Italie signe un accord commercial avec la Chine, dénommé "La voie de la soie". Le même accord consiste à donner à l'Italie une position privilégiée dans ses relations commerciales avec la Chine et brûle dans le temps tant l'Allemagne que La France, qui critiquent d'abord l'Italie pour l'accord, puis courent en faire un à leur tour afin de ne pas perdre trop de concurrence.

Afin d'empêcher que cet accord ne fasse de l'Italie une nation plus forte soutenue par la Chine, les services secrets français qui sont d'accord avec les services allemands et israéliens sur la stratégie visant à genoux l'économie chinoise et italienne entrent en scène.

La France a une centrale construite en 1934 exactement dans la ville de Wuhan, où des études sur les virus et les bactéries sont mises au point.

L ' Allemagne trouve le kamikaze de garde qui, en tant que chercheur va à la centrale et fait sortir le virus en s'infectant seul, alors salue en donnant la main à tout le monde dans la centrale et en ville en répandant le virus, puis rentrer en Allemagne consciente de ce qu'elle a vient de le faire. C ' est le "patient 0" et il est envoyé en Italie, précisément à Codogno, où il fait démarrer le foyer et retourne en Allemagne.

Les Israéliens (comme vu alliés des Américains), qui ont peut-être le meilleur renseignement au monde, ont probablement déjà le vaccin prêt, en tireront des avalanches d'argent et l'ont déjà utilisé pour protéger les soldats américains arrivés en Europe (même s'il n'est pas encore clair de qui ils doivent nous défendre ou pourquoi un exercice est si important).

Voilà donc que la France et l'Allemagne rejettent la faute sur les Chinois, les Américains frappent la Chine et les Israéliens s'enrichissent. L ' Italie perd son moteur économique d'abord parce que le nord se bloque (intelligent ce virus, n'est-ce pas ? ), puis s'arrête tout pour le bonheur de l'axe franco-allemand et donne désormais la chance à l'Europe, via FMI (Fonds Monétaire International) et Mes (Mécanisme européen de Stabilité), de les faire finir comme la Grèce, et ici nous revenons aux Les déclarations de la Lagarde, qui confirment que l'UE n'est rien d'autre qu'une dictature européenne.

La Russie reste à regarder, car les soldats américains amenés en Europe pourraient justement déclencher la guerre avec la Russie que l'Amérique cherche tant.

La Chine, pour le moment, peut-être en vertu de l'accord commercial signé, reste le seul pays qui nous aide.

Nous sommes trop jeunes pour savoir ce qui est vraiment derrière toute l'histoire, mais socratiquement, nous soulève des doutes.


Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mer 25 Mar - 10:22

GROUPE RHESUS 0   Une chance !

Un risque moindre de 33%

Pour cette étude, les scientifiques ont noté les groupes sanguins de 2.173 patients testés positifs au Covid-19 dans trois hôpitaux situés à Wuhan et à Shenzhen. Ils les ont comparé à la répartition des groupes sanguins de 3.694 habitants de Wuhan et de 23.386 habitants de Shenzhen non infectés par le coronavirus.
Les chercheurs ont alors constaté que les personnes du groupe O présentaient un risque d’infection plus faible de 33% par rapport aux trois autres groupes.


Mais comment expliquer ces résultats ? Tout d’abord, les chercheurs notent que leurs résultats sont cohérents avec les précédentes études réalisées pour les autres virus de la grande famille des coronavirus. Pour le SRAS de 2002-2003, ils citent notamment une étude chinoise publiée dans le JAMA en 2005 qui avait abouti à la même conclusion.

Les anticorps à l’assaut du virus

Et, biologiquement, l’explication la plus probable repose sur les anticorps, des molécules de défense dirigées vers un pathogène donné. En effet, les personnes de groupe O ont naturellement dans le sang des anticorps anti-A et anti-B. Ces derniers reconnaissent comme étranger à leur organisme tout agent qui porte une trace du groupe A ou B et cherchent donc à le détruire.

Alors, dans le cas où une personne du groupe O est infectée par une personne du groupe A, B ou AB, le virus portera sur lui une trace de ces groupes sanguins. Les défenses de la personne du groupe O seront alors plus efficaces : en plus du système immunitaire classique, les anticorps anti-A et anti-B s’attaqueront eux aussi au virus. L’immunité naturelle des personnes de groupe O est donc plus élevée que celles des personnes AB qui n’ont aucun de ces anticorps, et que celles des personnes A et B qui n’en ont qu’un sur deux.

D’autres études sont nécessaires sur un plus grand nombre de personnes pour confirmer cette hypothèse et pour comprendre quels autres mécanismes pourraient jouer un rôle, tempèrent pour le moment les auteurs de l’étude.
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mer 25 Mar - 15:04

Classement des 10 épidémies principales, connues :

N°10. La grippe d'Hong Kong : A fait 1 million de morts entre 1968 et 1969.
N°9. Le choléra : A fait 3 millions de morts entre 1817 et aujourd'hui. Strictement limitée à l'espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours). La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.
N°8. Le typhus : A fait 4 millions de mort entre 430 avant JC et aujourd'hui. Il s'agit d'infections provoquées par les bactéries de la famille des Rickettsies. La Rickettsie sévit à l'état endémique chez les rongeurs qui lui servent d'hôte, y compris les souris et les rats, et est transmise aux humains par des acariens, des puces et des poux de corps.
N°7. Une peste pandémique d'Asie : Avec 12 millions de morts entre 1855 et 1859, elle est apparue dans la province de Yunnan en Chine et s'est propagée en Chine et en Inde.
N°6. La peste de Justinien : Avec 25 millions de mort, elle est une pandémie de peste qui a sévi entre 541 et 767 dans tout le bassin méditerranéen.
N°5. Le sida : A fait plus de 25 millions de morts. Cette épidémie est toujours présente et est la plus mortelle à nos jours.
N°4. La peste noire : A fait 75 millions de morts entre 1340 et 1770, selon certaines estimations, la peste noire a tué 30 à 50 % de la population européenne en cinq ans entre 1347 et 1352, soit 25 millions de victimes.
N°3. La grippe espagnole : Appelée aussi "la grippe de 1918", elle a tué entre 100 a 200 millions de personnes. La pandémie de 1918-1919 a été, avec 30 millions de morts, la première grande pandémie de l'ère moderne.
N°2. La rougeole : Avec 200 millions de mort, elle atteint essentiellement les enfants à partir de l’âge de 5-6 mois. Elle est apparue au 7ème siècle avant JC et a été neutralisée dans les années 1960.
N°1. La variole : Avec plus de 300 millions de mort, c'est l'épidémie qui a tué le plus de personnes. Elle est apparue en 10000 avant JC et a été éradiquée le 26 octobre 1977 (date du dernier cas connu en Somalie) grâce à l'OMS (Organisation mondiale de la Santé).
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Jeu 26 Mar - 12:03

Emmanuel Macron, "déboussolé", a appelé Didier Raoult : ce qu’ils se sont dit au téléphone 



26/03/2020 - Les femmes sont parfois écoutées…. 



CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? BB11JYem 
© Informations à vérifier :Emmanuel Macron, "déboussolé", a appelé Didier Raoult : ce qu’ils se sont dit au téléphone

Poussé par son épouse Brigitte, Emmanuel Macron s'est entretenu avec Didier Raoult, le professeur dont le traitement à base de chloroquine fait débat. Ce dernier lui a ainsi fait part de l'urgence de procéder à des tests.




Les avis divergent concernant Didier Raoult. Le 16 mars dernier, l’infectiologue de 68 ans a déclaré qu’un traitement simple à base de chloroquine pouvait guérir les malades du coronavirus. Après un essai sur 24 patients qui lui a paru concluant, le professeur n’a pas hésité à faire part de ses découvertes dans une vidéo Youtube, avant de faire le tour des médias. Sauf que si certains lui apportent leur plein soutien, à l’image de célébrités telles qu’Eric Cantona ou Jean-Marie Bigard, d’autres se montrent plus prudents. Traumatisées par le souvenir du « sang contaminé », les autorités françaises préfèrent ainsi marcher sur des œufs. Il faut dire qu’aux yeux de l’Elysée, il est surtout perçu comme un « personnage controversé », confie une source au magazine Paris Match. Choqués de le voir intégrer le conseil de médecins chargé de gérer la pandémie, certains le qualifieraient même d’ « hurluberlu » au sein du ministère. Mais qu’en est-il du couple présidentiel formé par Emmanuel et Brigitte Macron ? 


Brigitte Macron a demandé à Emmanuel Macron d'appeler Didier Raoult

Touché par le coronavirus, Christian Estrosi fait partie des personnalités à avoir pu bénéficier du traitement de Didier Raoult. Et pour lui cela ne fait aucun doute : la chloroquine l’a guéri. C’est pourquoi le maire de Nice a tenu à appeler Emmanuel Macron en personne pour lui faire part de son expérience. Soulagé, il lui aurait décrit la fin miraculeuse de ses migraines et de sa fièvre. De quoi laisser le couple présidentiel « déboussolé », à en croire Paris Match. Poussé par son épouse, le président de 42 ans aurait donc pris la décision de décrocher son combiné pour écouter les arguments du professeur. « Il a ordonné qu’on l’écoute, même si rien n’est clairement établi, que beaucoup de questions subsistent, notamment pour les cas les plus sévères », expliquent nos confrères. Résultat : l’hydroxychloroquine sera finalement intégrée dans le grand essai européen lancé en urgence ce lundi. Les premiers résultats sont attendus d’ici quinze jours. Le professeur français a-t-il donc vraiment trouvé le remède miracle contre le coronavirus ? 



Affaire à suivre
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Jeu 26 Mar - 20:27

Une quarantaine de vaccins contre le Covid-19 sont en cours d'élaboration ou en phase de test. Une vaste expérimentation médicamenteuse est réalisée en Europe. Le point sur les avancées scientifiques.









[Mis à jour le 26 mars 2020 à 18h55] Pour lutter contre le fléau du Covid-19, le développement d'un vaccin est une nécessité. Plus de 40 projets sont en cours. La bonne nouvelle pour les laboratoires est que le virus aurait une évolution lente. Andrew Rambaut, biologiste spécialiste de l'évolution moléculaire à l'Université d'Edimbourg, a déclaré dans le magazine Science que le nouveau coronavirus connaissait deux mutations mensuelles : "C'est environ deux à quatre fois plus lent que la grippe", a-t-il commenté. De plus, Peter Thielen, généticien moléculaire à l'université Johns Hopkins a expliqué dans le Washington Post : "À ce stade, le taux de mutation du virus laisse penser que le vaccin développé pour le SRAS-CoV-2 serait un vaccin unique, plutôt qu'un nouveau vaccin chaque année comme le vaccin anti-grippe."




Existe-t-il un médicament contre le coronavirus ?



  • Non. Des tests sont en cours sur plusieurs antiviraux. L'un des plus prometteurs à ce stade est la chloroquine qui est un anti-paludique répandu. Le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire de Marseille, a mené une expérimentation avec ce médicament sur vingt-quatre patients début mars. A l'issue des essais, 75% n'était plus porteurs du Covid-19. Cependant, malgré tous les espoirs que cette molécule suscite, cette expérience n'est pas encore validée par des protocoles scientifiques rigoureux, qui prennent du temps.

  • Invité au 20h de TF1, lundi 23 mars 2020, Edouard Philippe s'est d'ailleurs prononcé sur l'utilisation de la chloroquine : "Nous n'allons pas autoriser la mise sur le marché de ce médicament" tout de suite. Il a ajouté : "Le gouvernement a fait en sorte que les études cliniques et la recherche puissent s'engager très rapidement sur l'hypothèse formulée par le professeur Didier Raoult." L'Organisation mondiale de la santé a rappelé le même jour que l'administration de médicaments aux patients infectés par le coronavirus avant que la communauté scientifique se soit accordée sur leur efficacité est à bannir. Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti : "Des études réduites et non randomisées, réalisées à partir d'observations, ne nous apporteront pas les réponses dont nous avons besoin." Il a poursuivi : "Administrer des médicaments non testés, sans la preuve suffisante, pourrait susciter de faux espoirs et même faire plus de mal que de bien en entraînant des pénuries de médicaments essentiels pour traiter d'autres maladies." 

  • Vendredi 20 mars 2020 a débuté le projet Discovery piloté par l'Institut thématique Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie. En France, cet essai clinique coordonné par l'Inserm porte sur 800 patients hospitalisés dans cinq établissements (à Paris, Lille, Lyon, Nantes, Strasbourg). Cette étude vise à tester sur 3 200 patients européens hospitalisés pour des formes graves de Covid-19, des traitements. Chaque quart des patients recevra un traitement différent : soit symptomatiques (qui traitent les symptômes, mais pas la maladie elle-même), soit du Remsdesivir (il empêche le virus d'adapter son code génétique au malade), soit du Kaletra (utilisé pour les patients séropositifs) ou du Kaletra associé à de l'interféron bêta. Un essai avec la chloroquine, sur un large échantillon de patients, a été ajouté et a débuté lundi 23 mars 2020. Un autre portera sur du plasma de personnes guéries réinjecté à des malades. Les premiers résultats sont attendus début mai.



Existe-t-il un vaccin contre le coronavirus ? 


  • Non, mais des travaux sont en cours, une trentaine de start-up et entreprises travaillent à la conception d'un vaccin contre le coronavirus. La société américaine Moderna a commencé un essai clinique de Phase 1 chez l'Homme. "Cette entreprise propose une nouvelle stratégie vaccinale. Elle consiste à injecter directement un ARN [Ndlr : un morceau de patrimoine génétique] synthétique chez l'homme, qui va permettre à l'organisme de produire directement une des protéines du coronavirus. L'objectif est que le patient développe une résistance spécifique au virus, en produisant des anticorps neutralisants contre cette protéine", a expliqué au Figaro Olivier Scwartz, directeur de l'unité virus et immunité à l'Institut Pasteur. Afin de maximiser son efficience Moderna n'a pas réalisé de test sur des souris. Cependant, Olivier Scwartz a estimé qu'il "faudra tout de même entre douze et vingt-quatre mois pour boucler ces essais cliniques chez l'homme."

  • En France, l'Institut Pasteur a perçu un financement de 4,3 millions d'euros dans le cadre des études à mener sur la maladie. Le protocole mis en place par le professeur Tangy est de développer un vaccin élaboré à partir du virus atténué de la rougeole. Par ailleurs, la Russie a entamé des tests sur des animaux et espère des résultats d'ici juin. La société allemande, CureVac, espère lancer  ses premiers tests d'ici juillet et mettre sur le marché un vaccin à l'autonome. Au Japon, la société biopharmaceutique Anges va prochainement tester un vaccin ARN sur des animaux. Enfin, en Chine, un vaccin est en phase d'expérimentation sur 108 sujets humains. 

  • Des chercheurs néerlandais examinent les effets du vaccin BCG (contre la tuberculose) sur le nouveau coronavirus. Le Figaro révèle que  "chez la souris, le BCG entraînerait une baisse de la charge virale et stimulerait la sécrétion de protéines qui régulent l'activité du système immunitaire. Le vaccin permettrait aussi de mieux contrôler l'inflammation, qui dans le Covid-19 est très forte dans les poumons." Mihai Netea, spécialiste des maladies infectieuses au centre médical de l'université Radboud aux Pays-Bas, a entamé une expérimentation sur 1 000 soignants hollandais en contact direct avec les malades. Les conclusions seront connues sous trois à quatre mois.




 Comment traite-t-on le coronavirus aujourd'hui ? 


En l'absence de médicament, un traitement symptomatique est appliqué aux cas bénins. Il s'agit de limiter les effets importuns — maux de tête, maux de gorge, courbatures. Pour cela, les patients peuvent prendre du paracétamol (Doliprane, Dafalgan, Efferalgan) jusqu'à 3g/jour. Samedi 14 mars 2020, le ministère de la Santé a fortement déconseillé la prise d'anti-inflammatoires de type Ibuprofen, aspirine ou cortisone. Les cas les plus graves sont admis dans des unités dédiées en service de réanimation. Les patients sont plongés dans un coma artificiel, ils sont sous assistance respiratoire et suivent souvent des traitements antibiotiques. Ils sont également placés sur le ventre seize heures par jour. Cette position étant une manière de les soulager. Cette prise en charge dure plusieurs semaines.

Comment se protéger du coronavirus ? 


Selon l'Institut Pasteur, "en l'absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes". Afin de limiter la propagation du Covid-19, il est donc important de respecter les consignes de restrictions de déplacement instaurées par le gouvernement. L'Institut Pasteur rappelle qu'il faut "s'abstenir de toute sortie non indispensable dans un lieu public" et "éviter tout contact avec des personnes vulnérables (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…)". De plus, "se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer dans votre coude, utiliser des mouchoirs uniques et conserver une distance d'au moins 1,5 mètre avec tout interlocuteur" demeurent des mesures efficaces.



CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Picto-nl



Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, certains se ruent sur des flacons d'huiles essentielles de thym, ravintsara ou encore de tea tree pour booster leurs défenses immunitaires. Le Pr Jean-Louis Montastruc, responsable du centre de Pharmacovigilance et d'information sur le médicament au CHU de Toulouse, décrie le recours à ces essences. Le professeur a vociféré dans La Dépêche : "Il n'y a, à ce jour, aucune preuve clinique sur le fait que certaines huiles essentielles stimuleraient l'immunité ou permettraient de prévenir le COVID-19 ou même de le soigner." Il a continué : "Les huiles essentielles ne sont pas des médicaments et ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. En prévention et en curatif, elles sont inutiles et coûteuses." Cependant, malgré ses réserves, Jean-Louis Montastruc a estimé "qu'il n'a pas de risques majeurs à utiliser les [huiles essentielles], sauf chez les enfants et les sujets épileptiques en raison des risques de convulsion."
https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2484525-vaccin-medicaments-et-coronavirus-le-point-sur-les-experimentations-en-cours/
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mar 31 Mar - 18:42

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? BB11XT6S :copyright: Getty Images/iStockphoto Coronavirus : le sang des patients guéris pourrait-il traiter les malades ?

Et si un simple don de sang pouvait permettre de sauver des vies ? Une expérience unique vient de débuter aux États-Unis. Explications.

Les États-Unis sont durement touchés par l'épidémie de coronavirus, en particulier dans l'état de New York, épicentre de la pandémie, qui enregistre déjà plus de 67 000 cas confirmés et plus de 1 200 victimes. Pourtant, la ville est encore loin de son pic épidémique, qui pourrait avoir lieu dans trois semaines environ selon les spécialistes. 

Une expérience inédite est actuellement menée. La Food and Drug Administration, qui accorde les autorisations de commercialisation des médicaments aux Etats-Unis, a donné la semaine dernière son feu vert pour l'utilisation expérimentale de sang comme traitement du Covid-19. L'idée : Transfuser des patients gravement atteints (au stade du syndrome de détresse respiratoire aiguë) avec du sang de personnes qui en sont guéries. Dans leur plasma circulent en effet des anticorps fabriqués par les malades pour se défendre efficacement contre le coronavirus, qui pourraient donc aider les patients les plus graves, en agissant comme un "booster" d’immunité.
Cette technique, bien connue, a notamment déjà été testée en 1918, au moment de la terrible grippe espagnole mais aussi plus récemment notamment lors du SRAS en 2003. Elle avait permis de réduire la mortalité des malades durant ces épisodes épidémiques. On est loin du médicament miracle mais l'idée des autorités américaines est bien ici d'agir en amont. D’autant que "Le déploiement de cette option ne nécessite aucune recherche ni développement. Elle pourrait être déployée en quelques semaines puisqu’elle s’appuie sur les pratiques habituelles des banques de sang", précise le Dr Arturo Casadevall, de l'Université Johns Hopkins.
Si l’essai est confirmé, ces transfusions pourraient accélérer la guérison des patients aux formes les plus sévères et ainsi libérer plus rapidement des lits dans les services de réanimation, avant l'engorgement attendu au pic de l'épidémie.
Pour tester l'efficacité de ce traitement expérimental, les autorités ont enrôlé deux hôpitaux new-yorkais dans lesquels des patients reçoivent ce plasma sanguin. Leur état, suivi de près, sera comparer à celui de malades d'autres hôpitaux qui reçoivent un placebo
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty à suivre - une idée - des essais - des piste anti coronavirus

Message par Admin Mar 31 Mar - 18:44

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? BB11XT6S   :copyright: Getty Images/iStockphoto Coronavirus : le sang des patients guéris pourrait-il traiter les malades ?

Et si un simple don de sang pouvait permettre de sauver des vies ? Une expérience unique vient de débuter aux États-Unis. Explications.

Les États-Unis sont durement touchés par l'épidémie de coronavirus, en particulier dans l'état de New York, épicentre de la pandémie, qui enregistre déjà plus de 67 000 cas confirmés et plus de 1 200 victimes. Pourtant, la ville est encore loin de son pic épidémique, qui pourrait avoir lieu dans trois semaines environ selon les spécialistes. 

Une expérience inédite est actuellement menée. La Food and Drug Administration, qui accorde les autorisations de commercialisation des médicaments aux Etats-Unis, a donné la semaine dernière son feu vert pour l'utilisation expérimentale de sang comme traitement du Covid-19. L'idée : Transfuser des patients gravement atteints (au stade du syndrome de détresse respiratoire aiguë) avec du sang de personnes qui en sont guéries. Dans leur plasma circulent en effet des anticorps fabriqués par les malades pour se défendre efficacement contre le coronavirus, qui pourraient donc aider les patients les plus graves, en agissant comme un "booster" d’immunité.
Cette technique, bien connue, a notamment déjà été testée en 1918, au moment de la terrible grippe espagnole mais aussi plus récemment notamment lors du SRAS en 2003. Elle avait permis de réduire la mortalité des malades durant ces épisodes épidémiques. On est loin du médicament miracle mais l'idée des autorités américaines est bien ici d'agir en amont. D’autant que "Le déploiement de cette option ne nécessite aucune recherche ni développement. Elle pourrait être déployée en quelques semaines puisqu’elle s’appuie sur les pratiques habituelles des banques de sang", précise le Dr Arturo Casadevall, de l'Université Johns Hopkins.
Si l’essai est confirmé, ces transfusions pourraient accélérer la guérison des patients aux formes les plus sévères et ainsi libérer plus rapidement des lits dans les services de réanimation, avant l'engorgement attendu au pic de l'épidémie.
Pour tester l'efficacité de ce traitement expérimental, les autorités ont enrôlé deux hôpitaux new-yorkais dans lesquels des patients reçoivent ce plasma sanguin. Leur état, suivi de près, sera comparer à celui de malades d'autres hôpitaux qui reçoivent un placebo.


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/coronavirus-le-sang-des-patients-guéris-pourrait-il-traiter-les-malades/ar-BB11XQtt?ocid=spartandhp
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Lun 27 Avr - 15:26

Coronavirus : la piste du tocilizumab pour soigner les cas sévères
Selon un essai clinique mené sur 129 patients atteints d’une forme moyenne ou grave de Covid-19, leur état clinique s’est amélioré en cas de prise de ce médicament.
   © AFP/Mehdi Fedouach Le Parisien
Signe d’espoir pour le traitement des patients atteints du Covid-19. D’après de premiers résultats d’un essai clinique mené dans 13 centres hospitaliers en France et coordonné par l’AP-HP et l’Inserm, des patients atteints d’une forme sévère ou grave de Covid-19 ont davantage de chances de survie en prenant du tocilizumab.

Ce médicament est habituellement utilisé pour diminuer l’inflammation dans le cas de certaines maladies, dont la polyarthrite rhumatoïde. Il est déjà prescrit à 10 000 personnes souffrant de cette maladie inflammatoire. Or, les médecins estiment que l’état des patients atteints du Covid-19 s’aggrave lors d’un « orage cytokinique », c’est-à-dire lorsque la production de cytokines, des molécules naturelles de notre système immunitaire, s’emballe. Et le tocilizumab pourrait bloquer un tel phénomène.
 CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? BB13gLTH  © Fournis par Le Parisien -
129 patients atteints du Covid-19 ont été concernés par cet essai clinique. Tous étaient hospitalisés et sous oxygène. Il s’agit donc d’une petite partie de l’ensemble des personnes infectées par le coronavirus. Ces malades ont été recrutés à partir du 27 mars et dans le court délai d’une dizaine de jours. 65 d’entre eux ont reçu le traitement habituel associé à du tocilizumab, les 64 autres ont reçu le seul traitement habituel.


« Baisse significative » de cas les plus graves



Les scientifiques ont évalué le pourcentage de patients atteints du Covid-19 entrés en réanimation ou décédés. Ce taux « a baissé de façon significative » chez ceux ayant pris du tocilizumab, s’est réjoui le Pr Olivier Hermine, hématologue à l’hôpital Necker-Enfants malades et coordinateur de cet essai appelé Corimuno-19, lors d’une visioconférence organisée ce lundi après-midi.

On n’en saura pas plus pour le moment, en attendant d’une publication dans une revue médicale et que les résultats soient validés par les pairs. Le délai est habituellement de « trois mois » mais, dans le contexte actuel de pandémie, ce délai peut passer à « quelques semaines », selon le chef de service d’immuno-rhumatologie à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, Hervé Mariette, lui aussi coordinateur de l’étude.


Pas de généralisation du traitement pour le moment



D’ici là, l’équipe médicale a jugé que ces résultats étaient suffisamment complets et intéressants pour en dévoiler un résumé, notamment pour des raisons « éthiques ». Les autorités sanitaires françaises et l’Organisation mondiale de la santé, notamment, en ont aussi été alertées.


Pour autant, les médecins ne pourront pas décider, eux seuls, de prescrire ce traitement à l’ensemble des patients infectés par le coronavirus. « La redéfinition du standard de soins ne dépend pas de nous, les autorités prendront ces décisions », insistent-ils en chœur. Quant au coût de ce traitement, il est, aujourd’hui, de 1500 euros par patient pour deux perfusions. Mais il permet d’éviter les frais, beaucoup plus élevés, d’une prise en charge en réanimation. 



LIENS à suivre : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/coronavirus-la-piste-du-tocilizumab-pour-soigner-les-cas-sévères/ar-BB13gOm2?ocid=spartanntp
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Possible Vaccins au Covid 19 - Pékin - SINOVAC BIOTECH

Message par Admin Jeu 30 Avr - 14:59


A SUIVRE - Vaccins au Covid 19 - Pékin - SINOVAC BIOTECH
"En Chine, un possible vaccin au Covid-19 se fabrique déjà à grande échelle" 

Sinovac Biotech, premier au monde à avoir mis sur le marché un vaccin contre la grippe H1N1, se dit prêt à produire 100 millions de doses par an pour combattre le virus.

Il tient peut-être le remède tant attendu. Dans un laboratoire du nord de Pékin, un homme en blouse blanche exhibe l'un des tout premiers vaccins expérimentaux contre le nouveau coronavirus.

Sinovac Biotech, l'un des quatre labos chinois autorisés à engager des essais cliniques, voit grand. Même si son vaccin n'a pas encore fait ses preuves, le groupe privé se dit prêt à produire 100 millions de doses par an pour combattre le virus, apparu en Chine fin 2019 avant de se répandre dans le monde entier.

Le pharmacien peut se montrer confiant. En 2009, il avait coiffé ses concurrents sur le poteau en devenant le premier au monde à mettre sur le marché un vaccin contre la grippe porcine H1N1. Dans ses vastes installations de Changping, en grande banlieue de la capitale, des laborantins contrôlent la qualité du vaccin expérimental, à base de pathogènes inertes, déjà produit à des milliers d'exemplaires. Dans sa boîte blanche et orange, il porte même un nom : "Coronavac".

Testé chez le singe


Même si le traitement est encore loin d'une homologation, le fabricant doit montrer qu'il est capable de le produire à grande échelle et soumettre des lots au contrôle des autorités. D'où le lancement de la production avant même la fin des essais cliniques.

Si plus d'une centaine de laboratoires mondiaux rivalisent pour être le premier à mettre au point un vaccin, moins d'une dizaine ont pour l'heure engagé des essais sur l'être humain, selon l'Ecole d'hygiène et de médecine tropicale de Londres.

C'est le cas de Sinovac, qui assure avoir obtenu des résultats encourageants chez le singe, avant d'administrer son sérum pour la première fois à 144 volontaires à la mi-avril dans le Jiangsu (est). Mais le labo fondé en 2001 ne se prononcera pas sur la date à laquelle son injection d'un demi-millilitre pourra éventuellement être commercialisée. "C'est la question que tout le monde se pose...", reconnaît Liu Peicheng, directeur de la marque. D'après l'OMS, la fabrication d'un vaccin peut prendre entre 12 et 18 mois.

Sinovac, qui emploie un millier de salariés, espère obtenir fin juin de premiers résultats quant à la sécurité de son produit, dans le cadre des essais de phase 1 et 2, explique à Meng Weining, directeur des affaires internationales. Ces essais consistent simplement à vérifier que le vaccin n'est pas dangereux pour l'homme. Pour s'assurer qu'il est efficace, il faut engager un essai de phase 3 auprès de porteurs du virus.

Problème : désormais, "seulement quelques cas sont signalés en Chine chaque jour", souligne Meng Weining. À moins d'une deuxième vague épidémique sur le sol chinois, le groupe va donc devoir tester des personnes positives à l'étranger. "Nous sommes actuellement en contact avec plusieurs pays d'Europe et d'Asie", précise-t-il. "Un essai de phase 3 comprend normalement plusieurs milliers de personnes. Ce n'est pas facile d'obtenir ces chiffres, dans aucun pays", prévoit-il.

Le groupe n'en a pas moins engagé au sud de Pékin la construction d'un site de production d'une capacité de 100 millions de doses, qui doit pouvoir fonctionner avant la fin de l'année. "Nous travaillons jour et nuit, nous faisons les trois-huit, ce qui signifie que nous ne perdons pas une minute", assure Meng.

Pas suffisant pour toute la planète


Rapporté à la population mondiale, un éventuel vaccin Sinovac ne suffirait pas à protéger la planète. Mais MengWeining assure que son groupe, coté au Nasdaq, est prêt à "des collaborations" avec ses partenaires étrangers, auxquels il vend ses vaccins existants contre la grippe ou l'hépatite.

Être la première à offrir un vaccin contre le Covid-19 serait une revanche pour la Chine, désireuse de faire oublier que la pandémie a pris naissance chez elle. "Nous recevons beaucoup d'appui de la part du gouvernement chinois", témoigne-t-il. "Pas tant d'argent que ça", mais des coopérations avec des instituts publics auprès desquels Sinovac s'approvisionne en souches virales.

Outre Sinovac, Pékin a approuvé l'essai clinique de trois autres vaccins expérimentaux : l'un lancé par l'Ecole militaire des sciences médicales et le groupe de biotechnologie CanSino ; l'autre par l'Institut de produits biologiques et l'Institut de virologie de Wuhan, la ville où le coronavirus a fait son apparition ; et un dernier par le groupe China Biotics, qui a engagé des essais mardi auprès de 32 volontaires.

liens pour lire les derniers articles :

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-en-chine-un-possible-vaccin-se-fabrique-deja-a-grande-echelle_143926

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/en-chine-un-possible-vaccin-au-covid-19-se-fabrique-déjà-à-grande-échelle/ar-BB13pINZ?ocid=spartanntp

https://www.glonaabot.fr/articles-associes/en-chine-un-possible-vaccin-au-covid-19-se-fabrique-deja-a-grande-echelle

http://xalimasn.com/en-chine-un-possible-vaccin-au-covid-19-se-fabrique-deja-a-grande-echelle/
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Mer 9 Déc - 22:09

09.12.2020
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Admin Jeu 14 Jan - 21:21

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/pandemie-microbiote-symptomes-covid-19-sont-correles-85138/
Admin
Admin
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 15/10/2009

https://amis-d-mom.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ? Empty Re: CLOROQUINE C'est quoi ? Efficacité contre le Coronavirus ? Confinement ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum