Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Hepatite neoplasme colique avec lesion secondaire - cancer du foie après traitement cancer du colon.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hepatite neoplasme colique avec lesion secondaire - cancer du foie après traitement cancer du colon.

Message par MARIEV le Sam 8 Sep - 20:55

Bonjour,

Je souhaite lancer un message d'espoir sur votre forum.


Mon amie a des métastases dans le foie suite à un premier traitement du cancer du colon.

Elle est traitée à Lyon et Dijon (France) et elle rechute.

Son histoire :

Démarre par la découverte d'un cancer du colon traité par chimio......depuis deux ans.


Son moral :

Mon amie a un moral d'acier et se bat contre cette maladie avec beaucoup de courage, de force et d'espoir.

Pourquoi publier ? et faire appel à votre soutien et solliciter votre aide.

Nous ne pouvons pas nous arrêter là.

La maladie progresse et les résultats des traitements restent faibles.

J'ai lu tous les témoignages des différents forums concernant le cancer du foie et je sais que beaucoup sont dans le même cas que mon amie, avec de l'expérience, avec des nouveaux essais, de bonnes adresses et de bons conseils.

J'ai vraiment besoin de votre aide et je souhaite que cette discussion serve à mon amie mais aussi à tous ceux ou celles qui sont à la recherche (où que ce soit dans le monde ou en France) d'informations sur le traitement du cancer du foie, nommé dans le jargon médical : hépatite néoplasme colique avec lésion secondaire.


L’objectif de mon message :

1 Communiquer et trouver : (peu d'informations sur le net)
- de nouveaux protocoles, essais
- de traitement en cours dans les différents pays....
- des noms et adresses renommées (docteurs, professeurs, hôpitaux, cliniques ...) dans les pays ou la recherche est peut-être plus avancée
ou différente
- de pratique de soins en médecine parallèle qui pourrait avoir des résultats là ou la médecine scientifique n'est malheureusement pas suffisamment avancée.

2 Échanger sur nos recherches à ce sujet
- de façon à coupler nos efforts
- de façon à gagner du temps
- de façon à trouver quelque chose d’adaptée
- de façon à être plus fort en s’informant sur les dernières actualités
- de façon à gagner sur la maladie

Merci à l'association AMIS D MOM (maladies inconnues ou orphelines) de relayer mon message d'espoir.

De nous transmettre des contacts, de publier les informations et de poster mon message.

remerciements anticipés

Mariev





MARIEV
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hepatite neoplasme colique avec lesion secondaire - cancer du foie après traitement cancer du colon.

Message par estelle le Lun 10 Sep - 23:10

Bonjour,

j'ai posté sur face book un lien qui pourrait vous permettre d'avoir un aperçu des classements des hôpitaux en France et il vous permettrait éventuellement d'avoir des contacts professionnels.


Classement du magazine "Le Point" n° 2084 du 23/08/2012

1er -
Assistance Publique Hôpitaux de Paris
Hôpital Paul-Brousse, Villejuif

12 avenue Paul Vaillant Couturier
94804 Villejuif
01.45.59.30.00
http://www.aphp.fr/

liens de l'article (parution récente)

http://hopitaux.lepoint.fr/villejuif/hopital-paul-brousse-200.php




Il est difficile et voir impossible de donner un avis, Chaque cas étant particuliers.

Toutefois, sans vouloir appliquer de jugement ni parti pris, nous relayerons votre message, nous vous communiquerons les réponses et ferons de notre mieux pour vous aider et vous soutenir.
S.V.P. communiquer nous une adresse courriel sur la messagerie de l'association,
afin d'assurer une bonne transmission des réponses.
Courriel
amis.d.mom@gmail.com

Et encore
Bravo pour votre solidarité et votre soutien inconditionnel à votre amie.


A bientôt
Estelle

estelle
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2009
Localisation : AIN - BOURGOGNE - RHONE ALPES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message par thanksvm le Lun 17 Sep - 14:58

bonjour estelle et toute l'équipe

Faisant suite à votre réception courriel sur M.P. des coordonnés pré-cités.

Je viens par la présente vous remercier d'avoir pris le temps de me répondre.

J'avais posté sur différents sites et vous m'avez répondu assez rapidement.


Je reprends confiance.

L'établissement de Villejuif, nous a confirmé et nous a donné un rendez-vous spécialisé.

Vous êtes extra.

Je vous tiens informé des propositions de traitements et comme vous le dites régulièrement :

"battez vous ! cela vaut parfois la peine".

On va le faire, on ne va pas accepter la fatalité.

Merci Merci pour tout ce que vous donnez. Prenez soin de vous.

A bientôt





La date/heure actuelle est Mer 26 Sep 2012 - 16:04


Message des news et de la chaine de solidarité.

extrait d'une partie du courriel à poster sur le forum. Partie personnel soustraite.

"......Pour une première consultation, nous avons été vraiment bien reçus à Villejuif par une collaboratrice du Pr Castaing, le Pr Sa Cunha...


.....examens du dossier dans sa globalité....explications détaillées.....

Nous devons attendre l'indice (K-RAS) dont nous n'avions jamais entendu parler.
D'après ses explications, il y a deux possibilités : muté ou non-muté.

Dans le 2ème cas, il y a de nombreuses possibilités de traitement et c'est le cas de mon amie.....


Espoir :

Elle va pouvoir accéder à des traitements de chimio (protocole établi)

Les différents professionnels et secteurs hospitaliers vont pouvoir travailler ensemble. (relations établies)

Retour de la confiance......
Grâce à vous, le moral a remonté et je m'aperçois qu'il y a encore de l'espoir, les portes sont encore ouvertes.

Merci, nous vous tenons informés...."




rajout :
* Réf : Brissaud P. Conférence de Presse AMGEN, Paris 9 septembre 2008. www.bio-therapy.net.
copie collé

Cancer colorectal métastatique avec gène KRAS de type sauvage exprimant l'EGFR

Définition du mot Cancer colorectal métastatique avec gène KRAS de type sauvage exprimant l'EGFR :


- L' EGFR (epidermal growth factor receptor) est un récepteur tyrosine kinase important pour le développement des organes, la prolifération cellulaire, l'apoptose, l'invasion et l'angiogenèse. Ce récepteur est hyperexprimé dans de nombreuses tumeurs, notamment dans 25 à 77% des cancers colorectaux.

- Le panitumumab est un anticorps entièrement humain inhibant l'EGFR. Il empêche la fixation d'EGF (epidermal growth factor) et de TGF alpha (Transforming growth factor-alpha) sur le récepteur. Il provoque l'internalisation d'EGFR, l'inhibition de la croissance cellulaire,
l'induction de l'apoptose et réduit la production de cytokines inflammatoires et de VEGF (vascular endothelial growth factor).
- Le gène KRAS code pour une petite protéine qui agit comme un signal inactivateur des récepteurs de surface comme l'EGFR. Ce gène peut muter pour donner une protéine inactive, mutation retrouvée dans 30 à 50% des cancers colorectaux et d'autres tumeurs. La mutation de KRAS est liée à une mauvaise réponse aux anti EGFR.







La date/heure actuelle est Jeu 3 Jan 2013 - 14:28

Notre amie continue les séances de chimio et elle s'accroche.






La date/heure actuelle est Jeu 3 Jan 2013 - 21:47



Bonjour, nous vous remercions de nous avoir tenu informés...

Rappel à tous.
Nous n'avons aucune connaissance médicale et nous serions bien malvenus de vous dire :

"faites ou ne faites pas";
Tout comme beaucoup d'internautes, nous sommes perdus dans cette jungle d'interconnexion d'informations, de désinformations.....

Nous continuerons humblement et modestement, à vous encourager, et nous nous contenterons de vous conseiller de vous rapprocher des centres spécialisés et des personnes compétentes.

Chaque personne réagit différemment et comme vous pouvez l'imaginez : un diagnostic stagne, évolue, permute etc...et malheureusement, trop souvent, il n'est pas définitif et parfois, erroné.

Ce n'est pas par hasard que l'on s'est regroupé, (aparté : on a remarqué que l'on prenait tous le même traitement et pourtant on n'avait pas le même diagnostic).

A défaut, de traitements, nos médecins essayent de stabiliser et de rendre la vie du patient le plus tolérable possible.

Pour ceux qui se demandent continuellement "pourquoi ils ont mérité cela....bla....etc."
Ce n'est pas une punition divine....
Si une force existait, elle ne chercherait pas à punir, la nature a d'autres choses à gérer que nos états ou nos facilités de jugements...

Personnellement, je ne crois pas à la malchance, je crois aux
déficiences des gènes, des chromosomes....
Il suffirait d'observer la
nature, nous sommes conçus à son image...
Et les plus forts, résistent et
aiment la vie de toutes "leurs tripes".

Nous ne choisissons pas de naître dans tel ou telle famille, mais nous pouvons choisir notre mode de vie, nos amis, notre traitement.....et plein de chose insoupçonnable...
On n'est pas responsable d'être le fruit d'un accouplement (de gènes déficients), après tout, la sélection ne nous appartient pas vraiment ou pour le moment.
Quoiqu'il en soit, pour l'instant présent et pendant plusieurs mois...


Votre amie, aura besoin de vous, vous pourrez la soutenir et l'aidez à rester confiante et positive.

si à ce jour, c'est la reprise de la chimio.

Si cette étape est la solution, il ne faut pas avoir de peur ni d'appréhension.

Et sans jamais vous encourager à "changer de braquet" (
expression qui revient à la mode, elle évoque un changement d’attitude, mais aussi la vivacité, ou un fonctionnement plus rapide, plus énergique).

Profitez de chaque instant et des moments que vous partagez avec elle.

L'opinion de masse s'accorderait à penser qu'un bon moral est indispensable, qu'il serait également fondamental d'avoir des
projets afin d'anticiper l'avenir et de préserver sa sérénité.


J'aime à penser que dans
chaque traitement, il y une grande partie de la réussite dans notre cérébral.


Alors, que le courage soit en vous.

Battez vous. Aucun combat n'est facile.
Mais cela vaut parfois la peine d'essayer.

Estelle




thanksvm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un conseil se partage.

Message par Amie1 le Mer 13 Nov - 5:27

Bonjour, voici des nouvelles

Cela va mieux depuis ses derniers traitements. mon amie consulte une doctoresse de Boulogne-Billancourt (chercheuse de l'équipe du Pr Luc Montagnier).
Le principe est facile, un régime diététique serré, des vitamines A, B, C, D, E, des compléments alimentaires US (labo Beljanski) et des produits Suisses pour les défenses immunitaires.
En 1 mois, cela l'a remise sur pied.

Elle est enfin prête à devenir centenaire maintenant qu'elle clame haut et fort qu'elle a compris comment fonctionne les inflammations du corp qui engendrent les maladies.

Amie1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hepatite neoplasme colique avec lesion secondaire - cancer du foie après traitement cancer du colon.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum